top of page
  • Photo du rédacteurCéline KEMPF

Derrière le mur coule une rivière

Un roman initiatique qui nous met sur la voie de l'apprentissage du lâcher-prise.


Après la rencontre évidente avec À fleur de peau, "Le roman initiatique des hypersensibles" de Saverio Tomasella, j'ai rapidement eu envie de lire la suite et j'avoue que le titre "Derrière le mur coule une rivière" a tout de suite résonné. J'ai senti à ces quelques mots qu'il allait me parler de choses que je connaissais bien, du vécu sur lequel ce sont d'emblée superposés certains visages connus.


Roman en format poche, Derrière le mur coule une rivière de Saverio Tomasella

Nous retrouvons les mêmes personnages de base, mais cette fois l'histoire met le focus sur Estelle. Une mère solo au "perfectionnisme à tendance tyrannique" qui contrôle tout, les comptes, son alimentation, les séances sur son tapis de course et surtout ses émotions ; elle craint de se laisser déborder, submerger même alors elle verrouille tout.


"Saverio Tomasella nous invite à mettre nos pas dans ceux de son héroïne pour apprendre à goûter et à cultiver, comme elle, une vie plus joyeuse et plus vivante." Flavia Mazelin Salvi - Psychologies

En guise de trésor de lecture je vous propose cet extrait du roman :


"— Bien, très bien, tu as progressé. Et toi, qu'est-ce que tu en dis ?

— Je me suis sentie plus à l'aise, confirme Estelle. J'ai... je ne sais pas, j'ai l'impression d'avoir réussi à exprimer plus d'émotion. Non ?

— C'est vrai, mais tu as encore voulu contrôler, comme tu le faisais au début, en chantant avec tes lèvres dirigées vers l'avant... Dans une moindre mesure, bien sûr ! précise Dario devant l'air dépité de son élève, mais un peu tout de même. Le contrôle se voit tout de suite dans le corps... Laisse tes lèvres tranquilles et ta mâchoire aussi, par la même occasion. Chante derrière, on pourrait même dire à l'arrière, dans le voile du palais, dans la boîte crânienne, comme si tu tirais un ruban élastique vers le haut et vers l'arrière de la tête. (Il fait le geste en même temps.) Laisse la voix libre, sur le souffle, uniquement sur le souffle !

Estelle recommence. Dario l'arrête rapidement en souriant.

— Non, regarde-toi, dit-il en désignant le miroir à côté du piano, tu verras les grimaces que tu fais avec tes lèvres...

Estelle se tourne et essaie à nouveau.

— C'est mieux, mais tu peux être encore plus naturelle. Sois la plus naturelle possible ! Maintenant, avec la mâchoire toujours très souple et relâchée, tu vas chanter en posant un doigt sur tes lèvres, juste pour les laisser tranquilles.

Estelle s'exécute et Dario applaudit.

— Cette fois, tu y es ! Tu entends comme ta voix est libre ? Elle résonne tout naturellement.

— C'est vrai, j'ai l'impression qu'elle plane devant moi et même au-dessus de moi.

— C'est tout à fait ça ! Quand on chante bien, on ne sait plus d'où vient la voix. Écoute un peu Kiri Te Kanawa, elle chante exactement comme ça naturellement, facilement, sans craindre d'exprimer ses émotions, en plus...

Estelle écoute attentivement, en ponctuant les propos de Dario d'un léger signe de tête.

— Tu sais, reprend-il, l'artiste est forcément vulnérable, sinon il n'exprimerait rien ou pas grand-chose, seulement des platitudes. Alors, pars de là, de ce qu'il y a de plus fragile en toi. Après, tu pourras aussi écouter ton intuition, suivre ton guide intérieur, mais d'abord accueille ta fragilité, ose-la. Sois généreuse avec nous. Livre-toi !

À ces mots, Estelle sursaute puis se rembrunit un instant, songeuse.

— Fragilité ? demande-t-elle inquiète.

— Oui, nous sommes tous fragiles mais notre vulnérabilité est notre bien le plus précieux, la source de notre inspiration, répond Dario très sérieusement. Ça va ? Tu veux qu'on arrête ?

Estelle secoue négativement la tête.

— Au contraire, je continuer. Continuer à avancer... Assumer ma fragilité. Je suis en train de comprendre que jusqu'à présent, j'ai tout fait pour m'en protéger, pour l'éviter surtout. Je voulais la cacher, l'oublier, l'éloigner de moi le plus possible. C'est peut-être pour ce la que je me suis durcie...

— Certainement, approuve Dario très doucement. Alors je te propose de poursuivre le chemin inverse et de retrouver ta fragilité. Tu te sentiras extraordinairement plus vivante, tu verras, et tellement plus heureuse, je te le promets.

Estelle porte la main à son front, les yeux fermés sans rien dire.

— Je viens de comprendre quelque chose articule-t-elle avec lenteur. Enfin.

Sans rien dire, Dario indique qu'il l'écoute d'un signe de tête.

— Pour moi, ressentir une émotion, accueillir mes émotions voulait forcément dire perdre pied. Être débordée. Je me disais que les émotions étaient dangereuses, que si elles n'étaient pas contenues, étouffées même, elles me mèneraient trop loin, vers la folie ou vers la mort. Alors, je contrôlais tout, pour ne pas me sentir débordée. Surtout pas.

— "Gérer ses émotions", comme on le dit si souvent, plutôt que les accueillir, les vivre..., suggère Dario.

— Exactement, se débrouiller pour les évacuer le plus vite possible, sans les ressentir vraiment, sans les exprimer trop, puis mettre un mouchoir dessus et passer aussitôt à autre chose, comme si elle n'avaient jamais existé !

— Tu as tout compris, Estelle. c'est capital, tu t'en rendra compte petit à petit..."



Le + que j'ai trouvé très appréciable est le GUIDE PRATIQUE DU LÂCHER-PRISE sous forme de questions ou recommandations qui permettent facilement la mise en pratique ; vous le trouverez à la fin du livre.


Guide pratique du lâcher-prise, à la fin du roman Derrière le mur coule une rivière de Saverio Tomasella


Ressource bonus : La pratique du chant pour permettre aux émotions et à la sagesse du corps de s'exprimer a la part belle dans cette histoire. Il est dit qu'on "ne peut pas chanter quand on est tendu, c'est physiologique" : "Chanter c'est d'abord se détendre, se faire confiance et accepter ce qui vient, comme ça vient, selon la forme du jour."

Une leçon de vie !


Posts similaires

Voir tout

Comments


Abonnez-vous pour recevoir nos publications en exclusivité

À bientôt ! Pensez à vérifier que nos e-mails ne tombent pas dans vos spams. Restaurez-les dans votre boîte de réception si vous souhaitez continuer à les recevoir ;o)!

bottom of page